Emmanuel Macron, leader du parti En Marche! mène par 16 points le leader du Front National, Marine Le Pen, alors que le second tour du 7 mai s’approche, selon un sondage mené par la Suffolk University des électeurs inscrits. Cependant, le vote blanc, selon lequel les électeurs choisissent “ni l’un ni l’autre” des candidats à la présidentielle—reste le choix de 15 pour cent des électeurs français qui comptent voter leur choix au deuxième tour.

Macron a reçu le soutien de 47 pour cent des électeurs, contre les 31 pour cent reçus par Le Pen, et les 7 pour cent qui restent indécis.

“Le grand nombre de vote blanc se comprend, vu le nombre de ces électeurs-ci, qui proviennent en grande partie de ceux qui ont soutenu les neuf perdants du 1er tour du 23 avril,” affirme David Paleologos, directeur du Centre de Recherche Politique à la Suffolk University. “Ces électeurs voudraient faire une déclaration politique parce que 75 pour cent de tous les électeurs au 1er tour n’ont voté ni pour Macron, ni pour Le Pen.”

Macron a gagné la région parisienne par 40 points et a gagné pratiquement toutes les régions, sauf le nord-est, un bastion lepeniste, où la femme politique de deuxième génération a réussi au premier tour du scrutin.

Le Pen a mené par une marge de 2 à 1 parmi les électeurs français se déclarant politiquement du centre-droite. Macron a mené entre 61 à 20 pour cent parmi ceux se déclarant politiquement du centre et de 58 pour cent à 12 pour cent parmi ceux se déclarant politiquement du centre-gauche.

Les électeurs français n’ont apprécié aucun des deux candidats. Macron s’en est mieux sorti, recevant un avis défavorable de 52 pour cent contre 42 pour cent favorable, alors que Le Pen a reçu un avis défavorable de 69 pour cent contre 27 pour cent favorable. 40 pour cent des répondants qui tenaient des avis défavorables sur Macron et Le Pen ont déclaré qu’ils voteraient blanc, et 16 pour cent restaient indécis.

Le President sortant, François Hollande, a reçu un mauvais classement (71 pour cent défavorable–25 pour cent favorable). Macron, un ancien banquier d’affaires et ancien ministre dans le gouvernement du président Hollande, a voulu prendre ses distances du président sortant depuis avoir quitté son poste l’année dernière, afin de lancer son nouveau parti politique, En Marche!

L’avis sur l’état actuel de la France correspond aux taux faibles de Hollande concernant sa favorabilité: 68 pour cent des électeurs ont dit que la France est sur la mauvaise voie, alors que 19 pour cent pensent qu’elle est plutôt sur la bonne voie. 

L’Union européenne

Les électeurs français sont satisfaits de l’Union européenne telle qu’elle est actuellement constituée, et une majorité ne choisirait pas de sortir de l’UE. Soixante-cinq pour cent des électeurs probables disent qu’ils considèrent l’UE favorablement, alors que 31 pour cent expriment tout le contraire. Au sujet de la question d’une sortie française de l’Union européenne comme le vote “Brexit” des Britanniques, 74 pour cent ont dit qu’ils s’opposeront à une sortie française, alors que 21 pour cent considéraient une telle sortie favorablement.

Trump parmi les leaders les moins populaires du monde

Les électeurs français voient d’un mauvais oeil plusieurs leaders mondiaux, y compris le Président états-unien Donald Trump (82 pour cent défavorable–13 pour cent favorable), le Président russe Vladimir Putin (71 pour cent défavorable–20 pour cent favorable), et le President chinois Xi Jinping (43 pour cent défavorable–19 pour cent favorable).

L’ancien Président états-unien Barack Obama a enregistré un avis favorable remarquable en France, avec 90 pour cent des électeurs le considérant de manière favorable contre 8 pour cent défavorablement. Les seules autres figures mondiales à être considérées de manière favorable étaient la Chancelière allemenade Angela Merkel (70 pour cent favorable contre 23 pour cent défavorable) et le leader hollandais des Verts Jesse Klaver (31 pour cent favorable contre 21 pour cent défavorable).

“Afin de mieux placer la popularité de l’ancien Président Obama dans un contexte, sachez que son score de 90 pour cent d’avis favorables en France dépasse son score même parmi les électeurs démocrates des États-Unis,” selon Paleologos.

Theresa May, la Première Ministre du Royaume-Uni, a été considérée de manière défavorable par 41 pour cent contre 34 pour cent de manière favorable.

Méthodologie

Le sondage de portée nationale comprend 1.094 électeurs probables au second tour des élections présidentielles du 7 mai et a été mené à partir du 27 avril jusqu’au 2 mai, sauf le 1er mai (La Fête du Travail en France). Les interviews téléphoniques ont été menées auprès des foyers où les répondants indiquaient qu’ils étaient inscrits pour voter. La marge d’erreur étant de +/-3 de points percentage avec un niveau de confiance de 95%. Les marginaux et les tableaux complets sont affichés sur le site internet du Suffolk University Political Research Center: www.suffolk.edu/SUPRC. Pour tous renseignements supplémentaires, veuillez contacter David Paleologos at 781-290-9310,  dpaleologos@suffolk.edu